Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 09.02.2011 08h17
Les frontières entre le nord et le sud du Soudan que sur papier (Salva Kiir)

Le premier vice-président soudanais et président du gouvernement du Sud Soudan, Salva Kiir Mayardit, a déclaré lundi que les frontières entre le nord et le sud du Soudan ne se feront que sur papier et qu'elles n'empêcheront pas la liberté de circulation des nordistes et des sudistes.

« Les frontières entre le nord et le sud du Soudan ne se feront que sur papier et il n'y aura pas de procédures strictes des deux côtés des frontières, mais des frontières flexibles permettant le mouvement des citoyens et des marchandises », a déclaré M. Kiir lors de la session extraordinaire du Conseil soudanais des ministres lundi.

« Il y a de nombreux liens entre le nord et le sud. Le plus éminent de ces liens est la sécurité, car ce qui menace le nord menacera également le sud, et vice versa. C'est pourquoi, nous travaillerons ensemble pour renforcer ces liens », a-t-il ajouté.

M. Kiir a continué d'ouvrir la porte d'une nouvelle unité entre le nord et le sud du Soudan, déclarant que « cette séparation peut conduire à une unité plus forte, car si les sudistes voulaient le faire, leur désir se baserait sur une complète conviction ».

M. Kiir a souligné l'importance de résoudre les problèmes existant entre le nord et le sud avant le 9 juillet, date marquant la fin de la période de transition, indiquant que « les comités conjoints devraient uvrer pour résoudre les problèmes existants et ne pas les compliquer ».

Il a appelé la communauté internationale à récompenser le président soudanais, Omar el-Bachir, et le Parti du congrès national au pouvoir pour leur rôle remarquable dans la mise en place de l'Accord de paix signé entre le nord et le sud en 2005.

« Les gens qui font du bien doivent être récompensés », a-t-il déclaré avant d'ajouter : « La communauté internationale doit montrer que ce que M. el-Bachir et son parti ont fait mérite l' appréciation. Les sanctions imposées au Soudan doivent être levées. Le nom du Soudan doit être retiré de la liste des pays finançant le terrorisme et ses dettes extérieures devraient être effacées ».

La présidence soudanaise a reçu lundi les résultats du référendum sur le Sud Soudan quelques heures avant leur annonce officielle. Les résultats du référendum montrent que 98,83 % des électeurs étaient favorables à la séparation de la région contre 1, 17 % qui des électeurs souhaitaient maintenir l'unité.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les foires de la fête du Printemps de Chine
La Chine souhaite la réussite de la réunion préliminaire aux pourparlers militaires entre la RPDC et la République de Corée
L'«image de la Chine » fait l'objet de discussions lors du Forum de Davos
Les 10 raisons pour lesquelles les Etats-Unis diabolisent la Chine
Quand la « Mère Patrie » en vient à friser l'incident diplomatique...
Le rôle de la Chine dans le monde
Face aux problèmes de circulation, Guangzhou met la pédale douce