Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 03.02.2011 09h48
Les manifestations doivent cesser pour que le dialogue débute (Souleimane)

Les manifestations anti-gouvernementales doivent cesser pour que la vie revienne à la normale et que le dialogue avec les partis politiques débute, a déclaré mercredi soir le vice-président égyptien Omar Souleimane.

Souleimane a appelé tous les citoyens à rentrer chez eux et à respecter le couvre-feu, afin de soutenir les efforts de l'Etat en vue d'un retour au calme et à la stabilité, a rapporté l'agence officielle égyptienne Mena.

Selon le vice-président, le dialogue avec les forces politiques nécessite l'arrêt des manifestations et le retour de la rue égyptienne à la normale".

Omar Souleimane, ancien chef du Renseignement, avait été nommé la semaine dernière par le président Moubarak au poste de vice- président, pour la première fois depuis 30 ans.

Moubarak lui avait demandé lundi d'entamer immédiatement un dialogue avec tous les partis politiques sur les questions relatives aux réformes constitutionnelles.

Le président Moubarak a annoncé mardi dans un discours à la nation qu'il restera au pouvoir jusqu'à la fin de son mandant en septembre et que les canaux de dialogue restent toujours ouverts.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les dirigeants chinois rendent visite à des responsables retraités avant la Fête du Printemps
Les discours du président Hu durant sa visite aux Etats-Unis publiés en 5 langues minoritaires
L'«image de la Chine » fait l'objet de discussions lors du Forum de Davos
Les 10 raisons pour lesquelles les Etats-Unis diabolisent la Chine
Quand la « Mère Patrie » en vient à friser l'incident diplomatique...
Le rôle de la Chine dans le monde
Face aux problèmes de circulation, Guangzhou met la pédale douce