Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 25.01.2011 13h51
Le Congo va créer une banque pour financer les petites et moyennes entreprises

La République du Congo, s'emploie à mettre sur pieds, en 2011 avec l'appui du ministère des petites et moyennes entreprises et de l'artisanat (PMEA) un mécanisme novateur pour financer les Pme, a appris Xinhua lundi auprès du ministère de l'artisanat.

Le lancement de ce mécanisme appelé fonds d'impulsion, de garantie effectif des premières opérations du mécanisme novateur est totalement dédié aux petites et moyennes entreprises. Sa mise en oeuvre sera assurée avec l'appui du ministère des finances et du portefeuille.

Cette banque aura pour mission d'aider à la bancarisation des dossiers de demande de financement, mais aussi de couvrir et garantir partiellement ou totalement les besoins en financement des PMEA.

Le FIGA-PMEA est une action du ministère des petites et moyennes entreprises afin d'appuyer, soutenir et accompagner les Pme qui éprouvent d'énormes difficultés pour obtenir des financements au niveau des banques classiques congolaises.

« C'est une des clés pour garantir la création d'emplois sains et de la richesse à la base de toute croissance économique et de toute amélioration du bien être des populations », a indiqué la ministre congolais des Pme, Yvonne Adéalaïde Mougany.

Pour parvenir à des résultats concluants, elle a estimé que tout passe un renforcement de capacités à tous les niveaux et au bénéfice de tous les acteurs des petites et moyennes entreprises.

Secteur créateur d'emplois et de richesse, l'artisanat bien que voué à une insuffisance des moyens financiers, présente des atouts indéniables au nombre desquels figurent la diversité des savoir- faire, la force de créativité, les ressources naturelles abondantes et la forte de créativité soutenue par une main d' oeuvre abondante.

Longtemps considéré comme un secteur moins porteur dans les économies africaines, l'artisanat suscite aujourd'hui une attention particulière des gouvernements qui de plus en plus intègrent d'importantes sommes dans leur budget d'investissement.

Ces atouts représentent un enjeu majeur pour le développement de ce secteur au regard de ces opportunités qui s'expliquent par l'augmentation des volumes d'échanges nationaux, transfrontaliers et internationaux ; la croissance du commerce équitable et l' accroissement des investissements liés au développement durable.

Au Congo, par exemple, le gouvernement qui tend à l'inscrire dans en bonne place pour le développement de son économie va consentir, dans son budget d'investissement 2011, un montant d' environ 6 milliards de Fcfa pour la promotion de l'artisanat.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Funérailles de l'ancien dirigeant militaire chinois Liu Huaqing
Wen Jiabao appelle à des efforts pour lutter contre la sécheresse et garantir la production agricole
La Chine a signé des listes d'achat pour près de 100 milliards de dollars ces deux derniers mois
La cohue des transports de la Fête du Printemps fait-elle partie de la culture chinoise ?
La « révolution de jasmin » est due à la rancune de la population et à la lutte pour le pouvoir
Flatter la Chine sur le « rachat de l'Europe »
La Chine contribue à soulager la crise de la dette européenne