Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 21.01.2011 13h24
La résolution de la crise ivoirienne évoquée à Bamako

La crise politique en Côte d'Ivoire et sa résolution pacifique ont été au centre d'audience que le président malien Amadou Toumani Touré a accordée au Premier ministre Kenyan et médiateur de l'Union africaine (U.A), M. Raïla Odinga, a rapporté jeudi la presse locale.

«Sur le sujet, j'ai eu des discussions très constructives avec le président de la République du Mali à qui j'ai rendu compte de mes différentes missions effectuées en Côte d'Ivoire. La situation actuelle de ce pays constitue un défi majeur pour la démocratisation de notre continent », a souligné le médiateur de l' U.A de retour d'une nouvelle mission de 48h en Côte d'Ivoire.

«Nous pensons toujours qu'une solution pacifique est toujours la meilleure dans les situations de crise. En tant que président du Mali et du sommet des chefs d'Etats de l'Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA), Amadou Toumani Touré nous a assuré de son soutien dans nos efforts de parvenir à une solution pacifique comme dénouement de cette crise», a-t-il précisé.

La 28e session ordinaire des chefs d'état-major de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'ouest (CEDEAO), qui a s'est tenue mercredi à Bamako ne fait pas état dans son communiqué d'une intervention militaire pour faire partir Laurent Gbagbo du pouvoir en Côte d'Ivoire. Mais, «Nous en avons discuté en off. Et nous n'écartons pas une intervention militaire si elle s'impose pour résoudre la crise politique en Côte d'Ivoire. Les états-majors sont prêts. La décision finale appartient aux chefs d' Etats et de gouvernements», a confié à Xinhua un officier ayant requis l'anonymat.

Après la clôture de la rencontre, les participants ont été reçus en audience par le président Amadou Toumani Touré du Mali. « Avec le chef de l'Etat du Mali, nous avons abordé la situation en Côte d'Ivoire où le retour à l'égalité est souhaité à tous les niveaux. Il a aussi été question de la situation qui prévaut au Liberia à cause de l'afflux des réfugiés ivoiriens et de la sécurité dans l'espace sahélo-saharien. Les crimes transfrontaliers dans cette zone ont été largement abordés dans nos travaux de deux jours. Le président Amadou Toumani Touré nous a donné des conseils par rapport à la mise en oeuvre des stratégies pour lutter contre toutes ces nouvelles menaces dans notre espace», a souligné le général Oluseyi Petinrin (Nigeria) porte-parole des participants.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine approuve un projet de réglementations pour mieux protéger les propriétaires
La Chine poursuivra les exportations des terres rares, envisageant la mise en place de quotas annuels
Flatter la Chine sur le « rachat de l'Europe »
La Chine contribue à soulager la crise de la dette européenne
Les étrangers connaissent-ils réellement la Chine ?
Comment les Français imaginent la Chine ?
Les excédents commerciaux de la Chine sont gonflés par des méthodes d'évaluation obsolètes