Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 21.01.2011 13h23
L'envoyé de l'UA réaffirme son soutien à une résolution pacifique de la crise en Côte d'Ivoire

L'envoyé de l'Union africaine ( UA) pour la Côte d'Ivoire, Raïla Odinga a réaffirmé jeudi au président angolais Jose Eduardo dos Santos que l'organisation africaine soutenait une résolution pacifique et négociée de la crise en Côte d'Ivoire.

L'envoyé a réaffirmé cette position de l'UA lors de sa rencontre avec le président Jose Eduardo dos Santos à Luanda. « L' UA soutient une résolution pacifique et négociée qui réponde à la volonté du peuple ivoirien », a déclaré M. Odinga à la presse à l' issue de ses entretiens avec le dirigeant angolais.

Raïla Odinga a souligné que l'UA et la Communauté des États d' Afrique de l'Ouest (CEDEAO) étaient favorables à une résolution pacifique des problèmes en Côte d'Ivoire, et que l'usage légitime de la force ne serait envisagé qu'en dernier recours.

Discutant avec le président dos Santos des différentes manières de résoudre le problème ivoirien, l'envoyé a exprimé son accord avec la position de l'Angola, qui encourage et soutient le dialogue et la négociation.

L'envoyé a appelé à des discussions immédiates entre les deux parties pour que cette crise soit résolue par les Africains sans intervention extérieure.

Cette crise est un défi pour le processus de démocratisation de l'Afrique, alors que 17 pays doivent organiser des élections l' an prochain, et une résolution de cette crise offrirait un exemple positif.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine approuve un projet de réglementations pour mieux protéger les propriétaires
La Chine poursuivra les exportations des terres rares, envisageant la mise en place de quotas annuels
Flatter la Chine sur le « rachat de l'Europe »
La Chine contribue à soulager la crise de la dette européenne
Les étrangers connaissent-ils réellement la Chine ?
Comment les Français imaginent la Chine ?
Les excédents commerciaux de la Chine sont gonflés par des méthodes d'évaluation obsolètes