Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 21.01.2011 10h38
La Chine va effacer la moitié de la dette ferroviaire de l'Afrique

La Chine vient de signer un protocole avec la Zambie et la Tanzanie dans la capitale zambienne, Lusaka, effaçant 50% des dettes de la compagnie ferroviaire Tanzania-Zambia Railway (TAZARA).

Le Vice-ministre du Commerce chinois Zhong Shan, le Ministre des finances et du planning national de la Zambie, Situmbeko Musokotwane et le Ministre adjoint des finances et des affaires économiques de Tanzanie, Pereira Silima, ont signé le protocole mercredi soir à l'Hôtel Intercontinental de Lusaka.

M. Zhong a précisé que la décision prise par le gouvernement chinois d'effacer une partie de la dette est une illustration de l'amitié entre la Chine et les pays africains, et aussi parce que le peuple chinois veut aider la Zambie et la Tanzanie dans leurs capacités de développement en permettant aux chemins de fer de s'affranchir du fardeau de leurs difficultés d'exploitation actuelles.

M. Musokotwane s'est félicité de la décision chinoise, disant que l'effacement partiel des dettes permettrait de stimuler le commerce entre les trois pays et de faire revivre le rêve que la Zambie avait eu autrefois quand la ligne a été construite.

Il a ajouté que son gouvernement travaillera de manière plus réelle et efficace avec les parties chinoise et zambienne pour assurer l'exploitation de la ligne ferroviaire.

Construite dans les années 1970 avec l'aide financière et technique de la Chine, la TAZARA a servi d'alternative de transport de sortie importante pour la Zambie, pays riche en cuivre, qui était alors isolée par les régimes blancs des pays voisins pour avoir apporté son aide aux luttes de libération d'autres pays africains.

Cette ligne de 1 860 km, qui a demandé à plus de 50 000 techniciens et ouvriers sept ans pour être achevée en 1975, et qui a été livrée à la Zambie et à la Tanzanie en 1976, était alors un des plus grands projets d'aide de la Chine à l'étranger, et elle est considérée comme un emblème de l'amitié sino-africaine.

Cependant, la capacité annuelle actuelle de transport de la TAZARA se situe aux alentours de 600 000 tonnes, soit la moitié du pic record qu'elle avait atteint à la fin des années 1970, 1,27 millions de tonnes.

Le directeur d'exploitation de la TAZARA, Akashambatwa Mbikusita Lewanika, a annoncé dans un communiqué récent que les performances de la ligne avaient connu une amélioration constante, et qu'il espérait retrouver un niveau d'un million de tonnes de transport d'ici la fin 2012, quand les actuels projets de construction de capacité seront achevés.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine approuve un projet de réglementations pour mieux protéger les propriétaires
La Chine poursuivra les exportations des terres rares, envisageant la mise en place de quotas annuels
Flatter la Chine sur le « rachat de l'Europe »
La Chine contribue à soulager la crise de la dette européenne
Les étrangers connaissent-ils réellement la Chine ?
Comment les Français imaginent la Chine ?
Les excédents commerciaux de la Chine sont gonflés par des méthodes d'évaluation obsolètes