Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 05.01.2011 13h17
Visite à Dakar du ministre gambien des AE après l'affaire des armes iraniennes

Le ministre gambien des Affaires étrangères Mamadou Tangara a effectué une visite de deux jours au Sénégal, qui entre "dans le cadre du renforcement des liens d'amitié et de coopération entre les deux pays frontaliers", a indiqué son homologue sénégalais Madické Niang.

Cette visite qui s'est achevée mardi, vise à mettre fin, selon les observateurs, à une brouille née entre les deux pays à la suite l'arraisonnement au Nigeria d'une cargaison d'armes destinée à la Gambie.

La Gambie avait rompu ses relations diplomatiques avec l'Iran d'où venait la cargaison d'armes et le Sénégal avait rappelé en consultation son ambassadeur, jugeant que les explications fournies par Téhéran n'étaient pas suffisantes.

Le ministre sénégalais des Affaires étrangères a toutefois affirmé que la visite de son homologue n'est pas liée à l'affaire des armes iraniennes. Et son homologue gambien a assuré que les armes n'étaient pas destinées à la Gambie et que cette affaire n' est pas la cause de la décision gambienne de rompre ses relations avec l'Iran.

M. Niang a soutenu en outre qu'il "n'y a aucune forme de nuages dans nos relations et tout se passe très bien".

Le ministre gambien des Affaires étrangères a abondé dans le même sens, soulignant que le président Yaya Jammeh a toujours considéré le Sénégal comme un pays frère.

"La Gambie et le Sénégal, c'est une nation avec deux Etats. Il nous appartient aujourd'hui d'aller au-delà des clivages à la fois linguistique et géographique", a-t-il souligné au cours d'une conférence de presse.

"Nous allons nous atteler à réaliser cet objectif d'avoir une relation sincère où il n'y a aucune suspicion. Je pense qu'avec les commissions mixtes qui sont prévues, on mettra tout sur la table, que personne n'essayera d'influencer de façon négative", a- t-il indiqué.

Au cours de son séjour, le ministre gambien a été reçu en audience successivement par le président Wade et par Premier ministre, Souleymane Ndéné Ndiaye. Celui-ci a annoncé la décision de convoquer la prochaine réunion de la Commission consultative au plus tard en fin février 2011.

Le ministre sénégalais des Affaires étrangers a révélé qu'il se rendra en visite en Gambie le 16 janvier.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le froid intense se poursuit au sud de Chine
L'Année d'amitié sino-pakistanaise lancée à Islamabad
Une Chine qui monte en puissance suscitera plus de critiques
Comment vendre l'image d'un Dragon amical ?
Les mesures de règlement des embouteillages à Paris méritent d'être étudiées par Beijing
Interaction active entre la Chine et le monde
Ne pas céder l'Afrique à la Chine est une logique perverse