Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 04.01.2011 09h36
Le président tunisien s'entretient avec Mahmoud Abbas

Le président tunisien Zine El Abidine Ben Ali a eu lundi un entretien avec le président palestinien Mahmoud Abbas qui effectue une visite officielle de deux jours en Tunisie.

A l'issue de l'entretien, Abbas a souligné qu'il a informé le président tunisien de sa visite au Brésil et de l'initiative brésilien de reconnaître l'Etat palestinien, initiative qui a été suivie par d'autres pays.

"Nous avons réaffirmé au président Zine El Abidine Ben Ali notre disposition permanente pour poursuivre les négociations si Israël accepte l'arrêt de la colonisation, une question que les Américains ne sont pas parvenus à résoudre. Nous allons, pour notre part, entreprendre une large action diplomatique afin de reprendre les négociations à condition qu'Israël procède au gel de la colonisation", a-t-il ajouté.

De son côté, le porte-parole officiel de la présidence tunisienne a indiqué que le président Zine El Abidine Ben Ali a affirmé, le soutien constant de la Tunisie à la cause palestinienne et son appui au droit du peuple palestinien à établir son Etat indépendant.

Il a en outre réaffirmé l'attachement de la Tunisie au processus de paix en tant que choix stratégique, ainsi que sa disposition à participer activement à toutes les initiatives et les efforts internationaux pour un règlement du conflit palestino- israélien, conformément à la légalité internationale et à l'initiative de paix arabe, de manière à conforter les fondements de la paix, de la sécurité et de la stabilité pour tous les peuples de la région.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
L'Année d'amitié sino-pakistanaise lancée à Islamabad
L'Ukraine a acheminé la majorité de son uranium hautement enrichi à la Russie
Une Chine qui monte en puissance suscitera plus de critiques
Comment vendre l'image d'un Dragon amical ?
Les mesures de règlement des embouteillages à Paris méritent d'être étudiées par Beijing
Interaction active entre la Chine et le monde
Ne pas céder l'Afrique à la Chine est une logique perverse