Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 20.12.2010 16h44
Le président Kabila ordonne le rapatriement des éleveurs nomades installés en RDC

Le président de la République démocratique du Congo (RDC), Joseph Kabila, a ordonné la mise en application des mesures prises par le gouvernement en vue de rapatriement des Mbororo, éleveurs nomades des pays du Sahel, installés en RDC, au cours d'une réunion du Conseil supérieur de la défense qu'il a présidée samedi à Kinshasa.

Le communiqué du Conseil supérieur de la défense remis, dimanche à la presse, n'a pas révélé ces mesures. Il a cependant indiqué que cette décision est motivée dans le souci de la stabilisation de la région pour son développement.

Evalués à plus de 4.000 personnes avec plus de 60.000 bêtes dans le nord de la RDC à la frontière avec la République centrafricaine (RCA), les éleveurs Mbororo sont souvent en conflit avec la population locale sédentaires, leurs cheptels détruisant les produits de leurs champs.

Les Mbororo, disposant d'armes individuelles, sont également accusés d'être à la base de nombreux problèmes de bon voisinage, d'insécurité environnementale, sanitaire, économique et d'immigration clandestine.

La RDC avait saisi l'Union Africaine (UA) sur ce problème. Mais la solution avancée par l'UA n'est pas d'emblée un retour des Mbororo dans leurs pays d'origine, mais de concevoir et de mettre en oeuvre les mesures requises pour faire face aux problèmes liés aux migrations des Mbororo, promouvoir la tolérance entre des populations et promouvoir des projets d'insertion et d'intégration des populations Mbororo dans le dispositif social et économique des pays de la région, en tenant dûment compte de leur mode de vie.

Les Mbororo sont apparus en RDC au début des années 80 via la province de l'Equateur (Nord-Ouest de la RDC), en provenance de la RCA. Mais ils étaient aussitôt chassés du territoire congolais par l'armée du défunt président Mobutu Sese Seko, avant de revenir par la Province orientale (Nord-est de la RDC) en décembre 2000 pendant la crise des Grands Lacs (1998-2003).

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine et l'Inde conviennent de sauvegarder la paix sur la frontière
Chine : les IDE en hausse pour le 16e mois consécutif en novembre
Ne pas céder l'Afrique à la Chine est une logique perverse
Pourquoi le « Made in China » est plus cher
Le football, symbole du combat de l'Afrique pour sa reconnaissance dans le monde (REPORTAGE)
Pourquoi y a-t-il moins d'embouteillages à Paris qu'à Beijing ?
« La plupart des Nations » s'opposent à la remise du Prix de la Paix à Liu Xiaobo