Edition du week-end/Plan du site/Notre site/Archives/

 
Français>>MilitaireMise à jour 14.05.2009 13h06
Le premier « Airbus chinois » s'envolera dans le ciel bleu en 2014

Pour répondre aux besoins des essais expérimentaux de la force motrice aéronautique dans la construction de gros-porteurs de fabrication chinoise, China Aviation Industry Corporation (AVIC) envisage de construire et d'installer près de bourg Xiaojian, de la ville de Mianyang, dans la Province du Sichuan, une grande et importante base aéronautique de niveau avancé international.

Le Directeur de l'Institut de recherches sur la turbine à gaz d'AVIC Guo Xin a révélé le 13 courant que la base aéronautique construite dans le but de progresser, d'intensifier et d'améliorer la fabrication des gros-porteurs chinois se consacrera principalement aux opérations d'essai expérimental à plate-forme d'altitudes, c'est-à-dire que les essais seront centrés sur les opérations de tests de moteurs d'avion par simulateur de vol à haute altitude.

La nouvelle base aéronautique, qui occupera une surface de près de 3.000 mus (unité de surface chinois équivalant le quinzième d'un hectare) (soit 200 hectares), se trouve à un endroit où se croisent les trois rivières Peijiang, Anchangjiang et Furongxi et à une distance de 4 kilomètres de l'aéroport de la ville de Mianyang. L'autoroute Mian (Mianyang) — Yu (Chongqing) la frôle à l'est, tandis qu'à son sud c'est le bourg Xiaojian.

Le projet de construction de gros-porteurs passagers est déjà inscrit dans le « programme planifié du développement scientifique et technique national à long et moyen terme » et il figure parmi les seize plus grands et plus importants projets spéciaux à réaliser par la Chine. Le Conseil des Affaires d'Etat a approuvé en 2007 le projet spécial scientifique et technique de conception, de développement et de fabrication de gros-porteurs et l'a inscrit officiellement dans le programme susmentionné.

Chen Jin, Directeur du Département d'exploitation de marché et de vente d'AVIC Commercial Aircraft Co., Ltd, a révélé que l'avant-projet de conception du premier gros-porteur C919 de fabrication chinoise est déjà terminé et que son premier vol est prévu pour 2014 et sa mise en service pour deux années plus tard, c'est-à-dire vers 2016.

Les gros-porteurs de fabrication chinoise seront dotés d'un moteur de la nouvelle génération meilleur que celui du Boeing 737, et ils seront également meilleurs sur le plan de la propriété économique, de la diminution de la pollution et du point de vue du confort. Mais, a ajouté Chen, en ce qui concerne les avions gros-porteurs de fabrication chinoise qui seront livrés en 2016 et utilisés au début sur les lignes intérieures, il sera encore impossible de les faire fonctionner avec des moteurs également de fabrication chinoise, il faudra attendre la nouvelle génération de types d'avions C929 et C939, lesquelles seront enfin dotés de moteurs de fabrication entièrement chinoise.

On apprend que pour ce qui est du projet chinois de construction de gros-porteurs, il est nécessaire de lancer des appels d'offres internationaux pour la fabrication de près de 50% des pièces accessoires. Pour le premier ainsi construit, il sera pourvu de moteurs importés de l'étranger, lesquels seront acquis à travers le monde.

Selon les prévisions, durant la décennie 2020-2030, la Chine doit augmenter et renouveler ses avions et il lui faudra pour cela 2.000 nouveaux avions d'une valeur totale de près de 200 milliards de dollars US. Les études, le développement et la fabrication des gros-porteurs contribueront au développement en parallèle des industries high-tech de nouveaux matériaux, de nouveaux équipements, de l'électronique, du logiciel et d'autres. Tout en contribuant au développement de l'output, ils promouvront à la montée en génération des produits industriels concernés.

D'autre part, le démarrage officiel du projet de construction de gros-porteurs fournira dans les années à venir à la société chinoise plus de trente mille postes de travail, ce qui permettra d'alléger le chômage.

D'après les calculs faits, une fois que le projet en question devienne une industrie, un ouvrier de la construction aéronautique doit être soutenu en aval par 80 ouvriers qui travailleront dans les secteurs de fabrication des pièces accessoires, et encore n'y sont pas compris les emplois indirects de pilotes, d'hôtesses de l'air et des techniciens de l'aviation.


Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le 11e Festival des arts de l'Asie a commencé à Ordos
Chine reste le pays le plus attirant pour les capitaux étrangers, selon une enquête des Nations Unies
La grandeur d'âme du peuple chinois reflétée à travers les changements de l'Avenue Chang'an
Les chiffres de juillet montrent plus de changements positifs dans l'économie chinoise
Quel est le but des visites en Afrique des dirigeants américains ?