Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EnvironnementMise à jour 11.04.2011 08h21
La Chine souhaite mener la course aux véhicules à énergies nouvelles
Cette voiture entièrement électrique, développée par Shanghai Automotive Industry et présentée à l'exposition universelle de Shanghai en 2010, devrait être lancée en octobre 2012. La Chine vise la pole position du secteur mondial des véhicules à nouvelles énergies, avec des volumes de vente de 5 millions d'unités d'ici 2020.

La Chine s'apprête à lancer un plan de développement dans les domaines de l'économie d'énergie et des véhicules à énergies nouvelles afin de devenir un leader du secteur d'ici dix ans. Le pays prévoit notamment des fonds gouvernementaux de 100 milliards de yuans (10,69 milliards d'euros).

Ce plan longtemps attendu, rédigé conjointement par le ministère de l'Industrie et des Technologies de l'information, le ministère des Sciences et de la Technologie, le ministère des Finances et la Commission nationale pour le développement et la réforme, a été soumis pour approbation au Conseil des affaires d'État, a indiqué le vice-ministre de l'Industrie Su Bo.

Selon l'ébauche, qui met particulièrement l'accent sur les voitures hybrides et les véhicules purement électriques, la Chine vise la première place mondiale du secteur des véhicules à énergies nouvelles, avec des volumes de vente de 5 millions d'unités d'ici 2020. Ce but s'accompagne d'investissements gouvernementaux dans les technologies clés afin de construire une chaîne de production solide et compétitive.

La proposition souhaite également que durant le 12e plan quinquennal (2011-2015), la Chine se dote d'une capacité de production d'un million de véhicules à énergies nouvelles, dont 50 % de véhicules entièrement électriques ou de voitures hybrides rechargeables.

De plus, dans l'optique de promouvoir le développement des technologies clés qui assureront le futur de ce secteur, le gouvernement central, fondera jusqu'à cinq entreprises chargées de produire des batteries et des moteurs électriques d'ici 2015.

Un rapport de Bloomberg citant Wang Xiaoming, membre du Département de recherche en économie industrielle sous l'égide du Conseil des affaires d'État, explique que le pays cherche à réduire le prix des batteries utilisées dans les véhicules à 2 yuans par watt-heure d'ici 2015, et à 1,5 yuan d'ici 2020.

Grâce à des investissements conséquents, Chen Qingquan, président de l'Association mondiale des véhicules électriques, prédit que la Chine sera première du secteur, avec une part de marché estimée à 15 % pour les véhicules électriques et hybrides dans le pays d'ici 2020.

Pour comparaison, JPMorgan Chase & Co prévoit que les véhicules électriques ne compteront que pour 1 ou 2 % des ventes mondiales de véhicules à l'horizon 2020.

Pour le gouvernement chinois, l'importance attachée aux véhicules hybrides rechargeables et tout électriques est stratégique pour assurer la compétitivité de l'industrie automobile du pays sur le marché global, étant donné que les pays occidentaux ont traditionnellement dominé les technologies automobiles, explique Gao Li, analyste auto auprès de Huachuang Securities.

La batterie étant largement facteur du coût de production des véhicules électriques, Gao estime que d'ici 2012, la Chine produira 100 000 véhicules à énergies nouvelles qui permettront de faire tourner une industrie des batteries estimée à 6 milliards de yuans.




Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine lance son 8e satellite pour son réseau de navigation international
La Chine s'engage à garantir la transparence des informations lors des urgences environnementales
Les chiffres des dépenses de sécurité publique de la Chine déformés par les médias étrangers
La Chine et l'Inde, moteurs de la croissance asiatique
Nicolas Sarkozy cherche à atténuer le rôle de la France dans la guerre contre la Libye
La Boîte de Pandore a été ouverte en Libye
Comment la Chine peut-elle améliorer l'image de son industrie?