100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EnvironnementMise à jour 26.11.2010 16h31
Climat : la promesse de 30 milliards de dollars par les pays développés s'annonce compliquée

Le livre vert sur le changement climatique, publié par l'Académie chinoise des Sciences sociales le 22 novembre, estime que l'Accord de Copenhague signé à la fin de l'année dernière n'est pas satisfaisant, et que les 30 milliards de dollars comme capitaux de démarrage promis par les pays développés seront difficiles à matérialiser.

Selon ce rapport, la conférence de Copenhague a rencontré à une situation compliquée et incertaine, faite de conflits complexes entre les différentes parties. La négociation a connu des hauts et des bas, et les débats ont été animés. Le sommet a insisté sur le cadre essentiel de la convention et du protocole, a confirmé le processus de la négociation à « double voie » du Plan d'action de Bali, a persisté dans le principe de « responsabilité commune mais différenciée », mais l'Accord réalisé en compromis n'est pas satisfaisant. Par exemple, en ce qui concerne les objectifs de réduction des émissions de CO2, l'Accord ne précise pas les obligations des pays développés à moyen terme, et tente de réunir les obligations des pays en développement et les promesses des pays développés. Les pays développés ont promu la prise d'objectifs à long terme, mais cela n'est pas inscrit dans l'Accord grâce à l'opposition des pays en développement.

D'après ce livre vert, dans le domaine financier, les pays développés ont promis 30 milliards de dollars comme capitaux de démarrage de 2010 à 2012 et 100 milliards par an jusqu'à 2020, mais ils n'ont pas précisé les sources de ces capitaux et le plan de partage. En ce qui concerne le manque de transparence des activités des pays en développement, le livre demande clairement aux grands pays développés d'accepter « les négociations et les analyses internationales » et de présenter tous les deux ans une circulaire d'information nationale. De l'optimisme aux échecs, la conférence de Copenhague a finalement obtenu des résultats limités, en raison des stratégies et des actions de négociation des différentes parties ; tout cela est digne d'une réflexion approfondie.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
L'Iran met en garde contre l'assassinat de ses physiciens
La Chine propose des concertations d'urgence entre les chefs des délégations des pourparlers à six
"Sommet de Hambourg" : l'Europe doit-elle embrasser le dragon chinois ?
La mort de Wang Bei reflète la situation réelle de la société chinoise
« Atterrissage en douceur » pour l'économie chinoise ?
Le changement climatique est plus qu'un problème de négociations
Pour quelle raison le repas à la française a été inscrit sur la liste du patrimoine intangible ?