100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EnvironnementMise à jour 11.12.2009 14h15
Un nouveau livre retrace la chronique du mouvement écologique en Chine

La première collection bilingue sur le changement climatique et la protection de l'environnement en Chine a été publiée cette semaine dans le cadre du Sommet de Copenhague.

Publié par la maison d'édition New World Press basée à Beijing, le livre qui s'intitule « Evolution de la Chine écologique: Le suivi du défi de la course de Beijing à Copenhague » (Evolution of Green China : Charting the Challenging Course from Beijing to Copenhagen) est une anthologie d'articles publiés au cours des dernières années à propos des mesures que la Chine avait adoptées pour lutter contre le changement climatique et ses efforts visant à économiser l'utilisation de l'énergie et le contrôle des émissions.

Ces articles constatent non seulement les changements qui ont été faits par les fonctionnaires et les représentants du gouvernement pour le climat et l'énergie, mais mentionnent également les mesures qui commencent à avoir de l'effet. Les articles font mention des initiatives écologiques qui ont été faites dans les campagnes, et évoquent les points de vue des entrepreneurs, des mouvements sociaux, des scientifiques et des chercheurs indépendants, ainsi que ceux des chroniqueurs et rédacteurs du journal China Daily.

Les livres seront envoyés à Copenhague la semaine prochaine et ils seront remis aux spécialistes de l'environnement et les décideurs politiques qui sont en train de discuter des problèmes écologiques mondiaux.

« Ce livre évoque les progrès importants qu'a fait la Chine, qui est la nation en développement la plus dynamique du monde, en partageant son ambition d'assumer des responsabilités plus conséquentes à l'époque de l'après-Kyoto», a indiqué Zhu Ling.

«Ce livre n'est pas un alibi pour expliquer les points faibles de la Chine », a déclaré Zhu. «On affirme constamment aux forums internationaux sur le climat que la Chine est le plus grand pollueur du monde - un fait qui est répété à plusieurs reprises à de buts différents, notamment avec des tentatives des pays d'échapper à leurs propres responsabilités».

Zhu a déclaré que la Chine a déjà assumée et ce qui devrait être fait dans une approche juste et équilibrée.

Dans la préface du livre, Achim Steiner, le sous-secrétaire général de l'ONU et directeur exécutif du Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE), a déclaré : « Les efforts que la Chine a réalisés pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et la parution de « L'évolution de la Chine écologique » sont d'une importance énorme. »

Chi Fulin, professeur et président de l'Institut chinois pour le Développement et les Réformes, a indiqué que la Chine est en train de passer à une ère à faible émission de carbone. Tout en surveillant de très près le développement de la politique climatique, la Chine, comme une puissance montante, se doit de remplir sa responsabilité mondiale à ce stade historique. «Je suis ravi que les auteurs ont lourdement insisté sur ses points dans le recueil », a-t-il indiqué.

Zhou Xun, une célèbre actrice et l'Ambassadrice de bonne volonté pour le PNUD, a déclaré: «Nous partageons la responsabilité de l'environnement et nous devons agir ensemble. C'est le message de la Chine écologique qui a été lancé en un temps opportun. »

Bertrand Moingeon, professeur de management stratégique et vice-doyen à HEC (Haute école de commerce) a indiqué: «L'un des avantages concurrentiels de la Chine, c'est sa capacité à mobiliser les ressources pour la réalisation de ces objectifs, comme nous le voyons avec les questions écologiques présentés dans ce livre. »

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
"Voyager, écrire et lire": Jean-Marie Gustave Le Clézio à l'Académie des Sciences sociales de Chine
Changements mineurs de la politique macro-économique
Les automobiles chinoises luttent pour entrer sur le marché de l'Union européenne
Les « 10 commandements » pour les fonctionnaires devraient être pris au sérieux
Poursuite de la grève dans des musées nationaux de France
Chine : il est indispensable que le travail soit vraiment rémunéré
Croissance à contre-courant des investissements chinois à l'étranger